Passer au contenu principal

Vie, amour et rire

Steven V. Silver, ASC, parle de la méthodologie qui a contribué à sa nomination aux Emmy pour l'utilisation de caméras multiples la sitcom B Positive.

La deuxième saison de la sitcom de Chuck Lorre diffusée sur CBS B Positive, met en scène Gina (Annaleigh Ashford) et Drew (Thomas Middleditch), un duo connecté par le destin, tandis qu'ils s'aventurent dans des territoires non explorés. Gina touche un important héritage et devient propriétaire et gestionnaire de la maison de retraite où elle travaillait, et Drew vit dans un van après avoir vendu sa maison. Gina est maintenant responsable d'un groupe haut en couleurs de personnes âgées insouciantes qui vivent leur meilleure vie, tandis que Drew peut se focaliser sur ses envies ignorées jusque-là.

Steven V. Silver, ASC, a gagné une nomination aux Emmy Awards pour son travail sur le 12e épisode « Dagobah, a Room and a Chimney Sweep » de la saison 2. Ce vétéran de la télévision a collaboré avec Panavision Woodland Hills pour définir le matériel caméra-objectif, poursuivant sa collaboration remontant à son poste d'assistant caméra et opérateur sur la série Murphy Brown de 1988 à 1997.

Panavision : Comment décririez-vous l'esthétique de B Positive et comment les zooms Primo utilisés ont-ils contribué à cette esthétique ? 

Steven V. Silver, ASC : B Positive est une comédie mettant en scène des séniors qui vivent ensemble dans une maison de retraite. Interprétée par Annaleigh Ashford, le personnage principal hérite d'une énorme somme et décide d'acheter et de gérer la maison de retraite où elle travaille. Sa responsabilité de s'occuper de ce groupe composé de grands noms tels que Ben Vereen, Hector Elizondo, Linda Lavin et Jane Seymour la garde sur le qui-vive.

Les romances entre les pensionnaires et les différentes histoires de vie de B Positive permettent de créer une comédie qui intègre le rire aux intrigues dramatiques. Il est en effet possible qu'un personnage tombe malade ou qu'il meurt, ce qui est logique vis-à-vis de la réalité de leur situation. Cet important changement de ton a été la base de mon approche de l'éclairage et de l'ambiance. J'ai ressenti le besoin de créer une esthétique conviviale pour que la romance soit amusante et attrayante, tout en offrant suffisamment de contraste pour que les scènes dramatiques soient empreintes de gravité et ne paraissent pas ridicules ou peu sympathiques. Nos objectifs Primo Zoom nous ont permis d'arriver avec succès à ce résultat.

Qu'est-ce qui vous a amené à choisir Panavision pour ce projet ?

Silver : Sur toutes les séries sur lesquelles j'ai eu la chance de travailler en tabt que chef opérateur, dont Dharma & Greg, Two and a Half Men, The Big Bang Theory, Mom et maintenant B Positive, Panavision a toujours été là de manière inconditionnelle. Je sais que je peux compter sur eux, et ce, que je sois en studio ou en extérieur, en train de préparer une série, ou même si je les appelle en urgence pour un changement de scène de dernière minute exigeant un équipement spécial. Pour faire court, on peut dire que mon partenariat avec Panavision est inestimable.

Existe-t-il une scène ou une séquence dans B Positive que vous avez trouvée particulièrement difficile ou enrichissante ?

Silver : Pour la saison 2, nos producteurs voulaient faire une séquence titre qui ait le « look Technicolor ».Après m'être entretenu avec Dan Sasaki de Panavision Woodland Hills pour savoir comment obtenir ce look, j'ai testé une série d'objectifs primaires et ai soumis les images au post processus. J'ai finalement opté pour les mêmes zooms Primo que nous avions utilisé pour tourner le reste de la série et ai obtenu exactement ce que je désirais. La séquence a eu un grand succès et elle a pour moi joué un grand rôle dans ma nomination aux Emmy.