Passer au contenu principal

Vision complémentaire

Laurent Tangy, AFC, nous parle de sa démarche concernant Mascarade.

Le long métrage Mascarade a réuni le scénariste et réalisateur Nicolas Bedos ainsi que le chef opérateur Laurent Tangy, AFC, après leur collaboration sortie en 2021 sur le projet OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire. Pour les deux projets, Tangy a adopté les optiques anamorphiques de la série G de Panavision ; en ce qui concerne Mascarade, il a complété ces objectifs par des Primos anamorphiques et sphériques. Le chef opérateur a récemment répondu à quelques questions pour Panavision à propos de son travail sur le film.

Panavision : Comment vous êtes-vous retrouvé impliqué dans Mascarade ?

Laurent Tangy, AFC: Nicolas Bedos m'a proposé ce projet lorsque nous tournions OSS début 2020. J'ai immédiatement aimé le scénario et l'ambition de Nicolas pour ce film.

Comment décririez-vous le look du projet ?

Tangy : Nicolas m'a beaucoup parlé à propos des films des années 50 et 60 avec un éclairage marqué et assumé. Nous nous sommes inspirés de ces films sans les copier. Notre idée était de rendre ce film « solaire », de faire en sorte qu'il reflète la lumière de Nice, d'apporter un soin particulier aux visages ainsi que de soutenir le caractère et le jeu de chaque personnage.

Qu'est-ce qui vous a amené à choisir Panavision pour ce projet ?

Tangy : J'ai une affection pour les optiques de Panavision, notamment les optiques anamorphiques et je me suis naturellement basé sur cet équipement pour le film.

Qu'est-ce qui vous a poussé à devenir directeur de la photographie et qu'est-ce qui vous inspire aujourd'hui ?

Tangy : C'est un gros sujet ! Je voulais devenir directeur de la photographie parce que je pense que c'est ma place, accompagner un réalisateur dans la réalisation de son projet. Je pense que je suis complémentaire à eux.

Photos gracieusement offertes par Laurent Tangy, AFC.